Rencontre avec Didier Daeninckx « Quand la littéraire rime avec engagement »

Avec la Ligue des Droits de l’homme, nous aurons le plaisir de recevoir Didier Daeninckx, le samedi 25 novembre à 20h à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative, autour du thème « Quand la littéraire rime avec engagement », à l’occasion de la Quinzaine de la Solidarité Internationale.

La rencontre sera suivie d’un échange avec la salle et d’une séance de dédicace.
Nous espérons vous y voir nombreuses et nombreux.

0001 (18)

Publicités

Rencontre-dédicace avec Virginie Tharaud

Virginie Tharaud sera à la librairie le samedi 19 novembre de 14h30 à 17h30 pour dédicacer son roman « De chant et d’amour » (JC Lattès).

Novembre 1766.  Abandonnée enceinte à dix-huit ans par le baron de Beaumesnil, Adélaïde de Villars serait condamnée au couvent par son père si ses dons de musicienne ne lui offraient un refuge, l’Académie royale de musique, où les femmes sont sous la seule autorité du roi. Elle remplace au pied levé la grande Sophie Arnould et triomphe sous le nom de « Mlle Beaumesnil » espérant ainsi attirer l’attention de son amour perdu. Ce rêve l’aide à affronter le quotidien, la jalousie de Sophie, les rivalités, les manœuvres, les protecteurs qu’il faut bien s’assurer…
Adélaïde séduit le duc de Chartres, dont elle attend un enfant, mais tandis que le destin de l’Opéra bascule avec l’arrivée de Glück qui ambitionne de révolutionner l’art lyrique, tous ses espoirs s’écroulent : elle perd l’enfant, le baron la rejette, le maître la dédaigne. Pour trouver la force de se relever, Adélaïde devra accomplir sa vraie vocation : composer.

 

Rencontre-dédicace avec Philippe Torreton

Diapositive1

 

Philippe Torreton viendra dédicacer son nouveau livre « Thank you, Shakespeare! »
le samedi 25 juin à partir de 16h30 à la librairie.

« Lire Shakespeare, c’est lire le monde.
J’adorais ça : ces rois et ces reines inconnus, ce théâtre qui allait voir au-dehors, qui ne s’arrêtait pas aux portes capitonnées d’un salon …
Je voulais tout jouer, Roméo ET Juliette, je n’arrivais pas à me décider. J’étais un athlète de l’art dramatique, prêt à en découdre. Je pouvais mourir d’amour, envahir la France, renier mes filles, réclamer un cheval, voir une forêt bouger, tuer ma femme dans son lit, j’étais prêt. »

De l’éblouissement de ses premières lectures au souvenir vivace des grands rôles qui ont marqué sa vie, Philippe Torreton nous livre « son » Shakespeare. Tout à tour intime, touchant et drôle, il transmet avec délicatesse sa passion pour le plus grand des dramaturges, qui, à quatre siècles de distance, s’adresse encore à chacun d entre nous.

Rencontre avec Nikos Maurice

wp_ss_20160313_0006.png

Nikos Maurice sera à la librairie samedi prochain à partir de 10h30, pour dédicacer son roman L’infiltré de La Havane. 

« La Havane, 1958, dix mois avant la chute du dictateur Batista. Guillermo Melcador, le chef du Comité pour la République cubaine, disparaît. Jorge Jiménez, qui l’a remplacé au pied levé à la tête de l’organisation révolutionnaire, va-t-il subir le même sort ? Son père, Alfredo, mû par un mauvais pressentiment – il soupçonne la présence d’un traître parmi eux –, engage un détective privé de La Nouvelle-Orléans pour infiltrer le groupe. Mortimer Thompson est un ancien journaliste, inscrit sur la liste noire de la Commission des activités antiaméricaines et emprisonné pour avoir refusé de dénoncer un confrère, un exilé cubain communiste, ami d’Alfredo. Désargenté et sans illusions, Thompson part à La Havane jouer les révolutionnaires. Avec un grand art, Nikos Maurice plonge le lecteur dans l’effervescence de ces années troubles où s’affrontent groupuscules révolutionnaires, police politique, CIA et Mafia. »

Lecture-rencontre le 13 juin

rencontre 13 juin parole de réfugiés

 

La librairie Mot à Mot et l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) vous invitent
Vendredi 13 juin 2014 à 20h30 à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative
autour de l’ouvrage Je n’avais plus le choix, il fallait fuir ! Paroles de réfugiés 
aux éditions Les petits matins
En présence de la compagnie de théatre « La lune vague après la pluie » suivie d’échanges avec deux membres de l’ACAT