La Librairie des Droits

La 9èmqsi-2016e Quinzaine de la Solidarité Internationale, c’est en ce moment à Fontenay! 

La librairie Mot à Mot est partenaire de la Librairie des Droits, avec la Ligue des Droits de l’Homme.

La librairie des Droits, qu’est-ce que c’est? C’est une librairie éphémère et itinérante, qui est présente lors de plusieurs initiatives durant la Quinzaine de la solidarité internationale, pour faire découvrir une sélection d’ouvrages pour jeune public ou pour adultes, qui questionnent et mettent en lumière les droits fondamentaux des peuples et des personnes, sur le thème, cette année : «Migrants en France ».

Quand retrouver la librairie des Droits?
– Samedi 12 novembre, à partir de 18h à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative : Inauguration de la 9è Quinzaine de la solidarité internationale.
– Dimanche 20 novembre, à l’occasion du week-end forum à la Halle Roublot.
– Vendredi 25 novembre, soirée de clôture de la Quinzaine de la Solidarité Internationale à la Halle Roublot.
Toute la programmation ici.


Et aussi..
Samedi 19 novembre à 16h à la médiathèque Louis-Aragon :
Rencontre avec Aiat Fayez, écrivain en résidence en immersion à l’OFPRA de novembre 2015 à novembre 2016. Il viendra parler et débattre de son travail, notamment sur la thématique de « L’étranger », qu’il explore depuis plusieurs années.
Avec Sophie Pegliasco, directrice de cabinet à l’OFPRA. Débat animé par Stéphanie Marchais, auteure.
La rencontre sera suivie d’une dédicace.

 

Publicités

Rencontre-dédicace avec Virginie Tharaud

Virginie Tharaud sera à la librairie le samedi 19 novembre de 14h30 à 17h30 pour dédicacer son roman « De chant et d’amour » (JC Lattès).

Novembre 1766.  Abandonnée enceinte à dix-huit ans par le baron de Beaumesnil, Adélaïde de Villars serait condamnée au couvent par son père si ses dons de musicienne ne lui offraient un refuge, l’Académie royale de musique, où les femmes sont sous la seule autorité du roi. Elle remplace au pied levé la grande Sophie Arnould et triomphe sous le nom de « Mlle Beaumesnil » espérant ainsi attirer l’attention de son amour perdu. Ce rêve l’aide à affronter le quotidien, la jalousie de Sophie, les rivalités, les manœuvres, les protecteurs qu’il faut bien s’assurer…
Adélaïde séduit le duc de Chartres, dont elle attend un enfant, mais tandis que le destin de l’Opéra bascule avec l’arrivée de Glück qui ambitionne de révolutionner l’art lyrique, tous ses espoirs s’écroulent : elle perd l’enfant, le baron la rejette, le maître la dédaigne. Pour trouver la force de se relever, Adélaïde devra accomplir sa vraie vocation : composer.